Marque de voiture: Nissan

Logo Nissan

marque-de-voiture-nissan-logo

Comment interpréter logo de voiture Nissan ? L’identité japonaise de la marque transparait parfaitement dans son logo. Ce badge n’a pas trop changé en terme de design depuis la mise en service des automobiles Datsun. On y voit toujours la forme ronde du Soleil (rouge pour Datsun) marquée d’un trait avec le nom de la marque, pour indiquer la levée du soleil.

L’histoire de Nissan

Deuxième marque de voiture japonaise par son volume de ventes, Nissan se porte garant de la performance industrielle du Pays du Soleil Levant.

En faisant une utilisation astucieuse des technologies automobiles depuis ses débuts, le constructeur s’est démarqué surtout par son dynamisme dans la mise en service du modèle de production japonais dans industrie automobile : des véhicules à tendance plus utilitaire.

On se souvient de la gamme Patrol du début des années 1950, laquelle restera une des références dans le secteur des 4×4 de l’époque et d’aujourd’hui. Voici en quelques lignes de l’histoire d’une marque de voiture populaire non seulement au japon mais dans le monde entier.

La période pré-Nissan

Tout commence en 1911.

Le monde est alors dans une période d’effervescence face à la montée en puissance de ce nouveau mode de transport qu’est la voiture.

L’association de deux entreprises précède la création de la marque Nissan.

Des financiers fondent Kawaishinsha Motor Car Co. pour la fusionner ensuite en 1919 avec une autre, Jitsuyo Jidosha Seizo.

Malgré l’effort de synergie qui s’ensuit, le petit groupe ne parvient pas à se sortir du marasme financier avec leur DAT. Il ne brille pas non plus dans le domaine des utilitaires.

Ce n’est qu’en étant sous la coupe d’une autre entreprise, Tobata Imono Co. que les activités commencent à être rentables.

Nous sommes alors à l’époque du lancement de la marque Datson, dont les modèles semblent reprendre le design de la fameuse Austin 7 britannique.

Le nom Datson est modifié en Datsun pour symboliser un peu plus la provenance des véhicules (sun=soleil), malgré une étymologie anglaise.

Ce dernier nom est d’ailleurs celui qui fut longtemps utilisé pour “internationaliser” les produits du groupe.

En effet, surtout durant les périodes de guerre et avant les années 1980, les dirigeants de Datson pensent qu’une consonance plus anglaise est plus à même de faire connaître leurs véhicules.

Une alliance avec une autre société Nihon Sangyo débouche vers la création d’une nouvelle firme : Nissan Motor (Nissan étant le diminutif de Nihon Sangyo).

Les années d’expansion de Datsun et Nissan

La marque de voiture Nissan nait donc officieusement en 1934, à la création de Nissan Motor.

La production de la firme monte en flèche grâce à fabrication de nombreuses gammes.

Comme toutes les marques de véhicules au monde, Nissan contribue aussi aux efforts de guerre en appuyant l’armée japonaise.

Cela lui vaut d’être dissoute juste après la Seconde Guerre, mais cela ne dure pas puisque dès 1947, Nissan Motor reprend ses activités pour la fabrication de dérivés de voitures britanniques.

La société entend affirmer son autonomie et son identité. Très vite, elle met en œuvre un savoir-faire de longue date pour concevoir le nouveau 4×4 qui va faire sa renommée : le Patrol, qui va détrôner la Jeep par sa puissance et son haut niveau de PTAC.

Dans les années 1960 et 1970, la Datsun est toujours le porte-flambeau de la marque au niveau international comme localement.

La marque s’affirme avec sa Limousine, son President ou encore Skyline dans la section haut de gamme, mais aussi avec des sportives comme Datsun Bluebird, ainsi qu’une myriade de modèles grand public et très appréciées comme la 240Z.

Par un regain de nationalisme et une notoriété établie vers la fin des années 1970, ce n’est qu’au début des années 1980 que Nissan s’expose au monde. Elle connaît alors encore une dizaine d’années fructueuses en talonnant son concurrent Toyota.

La période Renault-Nissan

Les années 1990 sont marquées par une ralentissement de la performance de Nissan.

Après des années d’efforts pour trouver un partenaire international fort pour le ressaisir, c’est finalement Renault qui conclut, avec 44% des parts de Nissan, une alliance avec la firme nippone.

Cette union fait entrer la nouvelle multinationale dans le top 5 des groupes automobiles mondiaux. Des idées et des projets s’envisagent et ressurgissent, comme une future renaissance de Datsun en Inde, un projet d’entrer dans le capital de Mitsubishi, etc..

Articles récents

Nissan X-trail 2017 restylé: un SUV 7 places assagi

Si vous vous demandez si l’X-Trail 7 places est fait pour vous, nous vous proposons ici notre humble avis sur la version 7 places,...

Voiture 8 places: les 5 meilleurs modèles 2019

  Si votre monospace et ses 7 places assises ne vous suffit plus et que vous avez besoin précisément d'une voiture 8 places, nous vous...

Toyota Previa 1: le monospace 7 places d’occasion fiable

La Toyota Previa fête ses 25 ans d’existence En 1991, lors que les grandes familles – entendez : nombreuses - européennes roulaient en Renault Espace et les...

Grand Scénic 4: essai et avis du nouveau monospace 7 places de Renault

Nouveauté : le Renault Grand Scénic 4 arrive en 2016 Décidément, les monospaces 7 places de chez Renault n’ont plus rien à voir avec leurs ancêtres,...

Seat Alhambra: 3 types de conduite au choix

Seat Alhambra: un paquet d'options pour une mécanique fiable Chrysler et Renault avaient commercialisé les premiers monospaces familiaux en 1983 et 1984, suivis en Europe...

Nos articles sur le même sujet