Emblème de l’industrie auto suédoise, la marque de voiture Saab termine son périple en Juin 2016, pour laisser place à un autre nom et un nouveau  logo de voiture sous la marque NEVS. Presque 70 ans d’existence lui ont pourtant promis une longue suite de réussites. Ce constructeur automobile brillait en technique parmi les meilleurs concepteurs de voiture au monde. Revenons sur l’épopée tumultueuse d’une marque de fabrique suédoise qui a néanmoins laissé une belle empreinte sur l’histoire de l’automobile tout entière.

Saab : de l’aéronautique aux voitures. 

Subodorant une autre Guerre Mondiale après la première, l’État suédois crée en 1937 un constructeur aéronautique capable de mettre au point une ligne de défense aérienne et protéger la neutralité du pays en temps de conflit. Son nom était Svenska Aeroplan Aktiebolaget dont les initiales donnaient le mot SAAB. Mais en quête de diversification après 1945, les autorités suédoises se sont concertées pour la mise en place de filiales capables de préserver Saab Aéronautique et Défense de la faillite. C’est ainsi que sa division automobile nait en 1947, portant la marque devenue emblématique du « griffon » (une bête de la mythologie antique), et que deux ans plus tard sort la première voiture de tourisme Saab : la 92001, ou Saab 92 pour le monde.

Les années suivantes sont marquées par une période de perfectionnement technique. Une remise à niveau de la 92 a naturellement précédé la mise sur route de la 93 au milieu des années 1950. Celle-ci était la clé de la première réussite internationale de Saab puisqu’elle ouvrait directement l’accès à un marché de géant : les États-Unis… Demeurant toujours une division du groupe aéronautique suédois, Saab est pourtant fusionnée avec un autre constructeur suédois, Scania, en 1969, notamment pour permettre d’étendre le débouché de la marque au niveau national et international. Cette union aboutit aussi à de nombreux succès, dont la construction du modèle le plus vendu de la marque : la Saab 900. Le constructeur ne devient complètement autonome de sa maison-mère qu’en 1990, en prenant le nom de Saab Automobile AB.

Sous la coupe de l’incontournable GM.

À la même période que l’indépendance du constructeur vis-à-vis de Saab AB, General Motors acquiert 50% des parts de la société suédoise. Celle-ci est entièrement acquise par le géant de l’automobile américain en l’an 2000. Cette alliance a surtout été marquée au début par une réédition plus perfectionnée de Saab 900. Le modèle était le mélange du design traditionnel propre à la marque, la ligne fluide notamment, avec d’autres innovations techniques : le premier 6 cylindres de son histoire, système de freinage avec antiblocage,…

À noter que Saab était reconnue mondialement comme le précurseur de plusieurs innovations, comme le turbo, l’allumage automatique des phares, etc, ou encore des dispositifs de sécurité et de confort dont on lui doit la paternité : protection contre les impacts latéraux, sièges ventilés et bien d’autres. Ses recherches sur la sécurité continuent  même en pleine période de crise. Dans les années 2000 jusqu’à son « dernier souffle », elle embrasse les principales avancées en matière de technologie embarquée.

Prémices de la disparition de la marque de voiture Saab.

Même si l’histoire de Saab est marquée par du succès, les années 1980 et 1990 s’annoncèrent difficiles pour la marque suédoise à cause de ses déficits commerciaux d’année en année. D’où les premiers partages de parts avec GM pour limiter la casse et booster la production. Les années 2000 sont une période de courte reprise pour une marque déjà très mal en point économiquement parlant. En proie à la crise des subprimes en 2008, GM lâche du lest et vend ses droits sur Saab au constructeur hollandais Spyker Cars. Une multitude d’accords de partenariat avec des équipementiers et d’autres constructeurs s’ensuivent. Mais des défauts d’exécution des clauses des conventions conclues mettent la marque dans l’embarras…

Entre-temps, la société perd près de 90% de son marché par rapport aux années 1990. Après une procédure de liquidation vers 2011, un autre patriote, NEVS, un holding sino-suédois entame une dernière tentative de reprise en 2012. Mais il aura suffi de 2 ans pour que Saab renoue avec son inévitable déclin. On lui doit, en passant, la version électrique de la 9-3, Aero cabriolet, laquelle sera d’ailleurs présentée sous le logo de voiture NEVS vers 2017. Entrainé dans le marasme, le groupe NEVS a aussi été interdit d’utiliser la marque et le logo de voiture Saab, annonçant ainsi la mort de l’une des marques de voitures suédoises les plus spécifiques.

À propos du logo de voiture Saab.

Le logo de voiture Saab le plus connu de la marque a été celui utilisant l’image du griffon à tête rouge couronnée, reprise de l’emblème de sa région d’origine, la Scanie. Mais ce logo de voiture Saab, utilisée jusqu’en 2013, est surtout le résultat de la réunion de Saab Automobile avec le constructeur Scania. Seule la lettre Saab subsiste à la mort de la marque en 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here