GRAND Scenic 2 : un monospace 7 places compact d’excellente réputation

Chez Renault, c’est du passé, les voitures qui dégommaient au niveau des lignes en vous vrillant les tympans sur l’autoroute.

A côté de ses véhicules populaires et plutôt standards, la firme s’était essayée à quelques berlines haut de gamme assez réussies comme la Safrane ou la Laguna, sans pour autant convaincre vraiment, il faut le dire. Avec un peu de cruauté, on aurait pu dire que les Renault avaient tout pour plaire, mais qu’il leur a manqué un je ne sais quoi. Pourtant, leurs prix, toujours abordables, et une mécanique somme toute très fiable ont de quoi en remontrer aux grandes firmes. Et si c’était là l’essentiel, tout bien considéré ?

grand scenic 2 profil

Usines Renault Scenic 2, du bon travail et puis c’est tout !

Car il faut relever le point fort de la marque : une capacité à se démarquer des autres par des modèles accessibles et inattendus, en étant les plus prompts à proposer des petites voitures amusantes et bon marché aussi bien que de réelles innovations, on pense évidemment au premier monospace 7 places européen, l’Espace, qui a devancé tous les autres constructeurs du continent.

Renault s’est fait une place de choix sur le marché des automobiles en s’appuyant sur ce qu’elle sait bien faire : du bon travail sur les fondamentaux. Avec la sortie du Scenic 2 en 2003, Renault innove à nouveau, en inventant cette fois le monospace compact. Si le dessin reste d’une sobriété presque ennuyeuse, il faut reconnaitre que le rapport qualité/fonctionnalité/prix en est tout bonnement excellent.

Scenic 2: un juste équilibre des formes

Le Scenic 2 arbore des lignes tendues et sportives, qui redynamisent le format monospace 7 places, et c’est une bonne idée, car en fluidifiant l’impression générale de l’extérieur, elles en atténuent la longueur, et lui donnent une allure légère, effaçant le souvenir de l’impression massive du premier monospace 7 places de la marque populaire.

Ceci dit, avec une longueur de  4.45 mètres, le Scénic 2 n’a rien à envier aux 4.52 mètres de l’Espace 3, l’autre monospace 7 places de chez Renault en activité, puisqu’il est fabriqué dès 1997. Par contre, si on parle de formes, ok, c’est une question de goût, mais personne ici ne comprend pourquoi la firme semble tenir absolument à cette face arrière en léger rebondi carré.

Moins cubique que sur la Mégane 2, le hayon conserve contre toute attente cette forme caractéristique pas franchement réussie, et qui ne se justifie pas non plus par un gain de place.

Un monospace 7 places avec une fonctionnalité très aboutie

En revanche, la fonctionnalité du Scenic 2 est de haut niveau. Ce que l’on apprécie quand on cherche un monospace familial à 7 places, bien plus que l’esthétique, c’est la possibilité de bénéficier d’une agréable ergonomie et de nombreux espaces de rangement, surtout dans un habitacle destiné à accueillir des passagers de moins de 18 ans.

scenic 2 coffre

7 sièges scenic 2

Cela, le constructeur français l’a bien compris. Il a misé à fond sur ces aspects, et tout y est peaufiné : des tablettes passagers – qui rappellent le confort aérien importé dans l’Espace – aux vide-poches et autres boites, s’embarquer à bord du Scenic 2, c’est pouvoir laisser un peu partout autour de soi tous les petits tracas que l’on traîne dans ses poches ou dans ses mains.

En outre, le Renault Scenic 2 épate par une insonorisation de très bonne qualité – il faut dire que c’est un des points forts de Renault dans ses voitures familiales –  qui renvoie aux souvenirs d’antan les départs en vacances choisis hors routes à péages pour pouvoir discuter sans crier dans l’habitacle. Les bruits du moteur et du dehors sont aussi bien étouffés que dans une berline haut de gamme, ce qui est très appréciable. Chapeau bas !

grand scenic 2 tableau de bord

Scenic 2, une sécurité à toute épreuve

Autre point fort de ce monospace 7 places compact, et qui confirme l’option mise sur les priorités d’un automobiliste parent : la sécurité sur la route. Le Renault Scenic 2 a en effet obtenu la note maximale (5 étoiles) aux tests d’accidents menés par Euro NCAP, rejoignant ainsi les prouesses des précédents monospaces français conçus par PSA Peugeot Citroën en partenariat avec le groupe Fiat. Passagers et conducteurs jouissent de garanties optimales en cas d’accident, que ce soit lors de collisions frontales ou de chocs latéraux, un atout que ne dédaigneront pas ceux qui sont amenés à parcourir de très grandes distances.

Un monospace 7 places compact et agréable à conduire

Les suspensions de ce modèle ont été améliorées depuis le premier Scenic, qui laissait un peu à désirer, disons-le.

Repensées, elles assurent une très bonne tenue de route à ce petit cargo aux airs de vedette, que l’on conduit sans s’épuiser, grâce à une position assise parfaitement au point et à une planche de bord très ergonomique. Les commandes sont simples, réalisées sans chichi, mais redoutablement intuitives et d’une accessibilité remarquable.

Le levier de vitesse aussi, qui se laisse manipuler en toute souplesse. Ce n’est malheureusement pas tout à fait le cas pour le volant, relié à un système d’assistance électrique perfectible. Sera-t-elle améliorée dans le prochain modèle, le Scénic 3 ?

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.