Avant de parcourir plusieurs centaines de kilomètres à bord de votre auto, il est nécessaire de vérifier l’état général de votre voiture, à commencer par les pneus. De la pression des pneus au parallélisme et l’équilibrage, les pneus sont le premier contact entre vous et la route. Il faut leur donner une priorité absolue avant de partir en vacances.

Rouler avec des pneus abîmés ou sous gonflés aura pour conséquence de réduire les qualités d’adhérence des pneumatiques sur une route inégale, mouillée ou verglacée. En d’autres termes, c’est un risque d’accident plus élevé à n’importe quel moment du voyage et l’on s’en priverait lorsque l’on emmène sa petite famille avec soi.

Voici plusieurs conseils d’entretien avant de prendre la route… en toute sécurité.

Vérifiez vos pneus avant de prendre la route !

Conseil n° 1 : vérifiez l’état de vos pneus (usure normale de la bande)

On veillera à contrôler visuellement et régulièrement l’état des pneus ce qui permettra d’éviter les crevaisons inopinées. Pour ce faire, on vérifiera les témoins d’usure qui sont situés dans la bande de roulement des pneus. Ainsi, il faut que la profondeur des sculptures du pneu soit supérieure aux témoins d’usure. Si tel n’est pas le cas, vous devrez changer vos pneus.

Autre point important : pensez à vérifier l’usure (ou non) sur l’ensemble du pneu. Il est nécessaire que et l’usure – si elle existe – soit linéaire et constante sur la bande de roulement du pneu.

Comment trouver les témoins d’usure sur les pneus ?

Il faut parfois se pencher un peu pour les voir tant ils sont bien intégrés aux pneus. Il s’agit de petits morceaux de caoutchouc situés dans les rainures du pneu. Ils sont généralement de format rectangulaire ou carré et sont généralement directement intégrés dans la bande de roulement du pneu. Selon les fabricants, on gardera à l’esprit que ces petites excroissances peuvent être également des pictogrammes qui peuvent être très différents d’un fabricant à l’autre. Pour bien repérer ces pictogrammes, mettez votre véhicule à l’arrêt et orientez les roues d’environ 45° pour avoir une meilleure vue d’ensemble.

Autre possibilité pour mesurer le niveau d’usure des témoins, vous pouvez vous acheter dans le commerce une jauge manuelle ou électronique spécialement conçue pour mesurer l’usure des pneus et notamment la profondeur des sculptures. Vous pourrez vous procurer cette jauge dans un magasin spécialisé auto/moto ou un garage automobile.

Pour l’utiliser, c’est très simple, il suffit de placer l’embout de la jauge dans la rainure du pneu et de mesurer manuellement ou “digitalement” la hauteur. Notez que la profondeur dans la bande de roulement doit être au minimum de 1,6 millimètre sur l’ensemble du pneu. Préférez les modèles digitaux qui sont généralement plus précis dans la prise de mesures.

Conseil n° 2 : repérez une usure anormale des pneus

Dans la majorité des cas, on n’aura pas besoin d’une loupe pour se rendre compte de l’usure d’un pneu. Toutefois si on attend trop, cette usure peut se transformer en crevaison ce qui peut être dangereux lorsque le véhicule est lancé à une vitesse élevée. Si vous n’êtes pas sûr de l’usure d’un pneu, faites une estimation gratuite auprès d’un professionnel. Ce dernier pourra vous dire en un coup d’oeil si les pneus doivent être remplacés. Si tel est le cas, comparez avant d’acheter avec un comparateur de pneus en ligne ou faites établir des devis incluant la pose dans les garages automobiles.

À quoi remarque-t-on qu’un pneu est usé ?

Le pneu est bombé à certains endroits ce qui témoigne en général d’une usure prononcée qui peut être le fruit d’un accident ou d’un choc dont on ne se souviendrait plus. On peut remarquer cette bosse aussi bien sur le côté latéral du pneu comme sur la bande de roulement de ce dernier.

En se penchant sur le pneu, on pourra remarquer également que des objets sont incrustés dans la bande de roulement. Il convient donc de savoir si l’objet est passé de l’autre côté de l’enveloppe de protection ou s’il s’agit seulement d’une incrustation de surface.

Un petit gravier n’aura par exemple aucune incidence s’il s’est logé dans la bande de roulement. La situation sera très différente s’il s’agit d’un morceau de verre ou d’un clou. Si tel est le cas et que vous remarquez une baisse très nette de la pression des pneus. Faites alors en sorte de rouler le moins possible et de chercher le garage le plus proche. Si vous n’avez pas la possibilité de vous rendre dans un garage très rapidement, procurez-vous une bombe anti-crevaison. Toutefois cette dernière n’est qu’une solution temporaire jusqu’à ce que vous fassiez réparer le pneu.

Conseil n° 3 : N’oubliez pas de vérifier parallélisme et l’équilibrage des pneus

On y pense assez rarement, mais un mauvais parallélisme peut accélérer l’usure des pneus et bien entendu affecter négativement la tenue de route de votre véhicule. Le parallélisme des 4 pneus consiste à aligner parfaitement les pneus dans l’axe pour les rendre parallèles et maintenir ainsi lé véhicule dans une trajectoire rectiligne sans forcer sur l’axe et les suspensions. Le poids de la roue est ainsi idéalement réparti autour de son axe de rotation permettant ainsi de limiter l’usure des pneus.

Quant à l’équilibrage des pneus, il est essentiel après voir changé les pneus, il permet de répartir uniformément la masse des roues. Concrètement il s’agit de placer des contrepoids dans les jantes pour éviter l’usure de la bande de roulement et les vibrations dans les jantes ce qui permet d’éviter le vieillissement prématuré des composants du train avant.

Conseil n° 4 : L’azote pour air ?

Préférez le gonflage des pneus à l’azote, car il est plus performant que l’air et est surtout plus “pur”. Contrairement à l’air, l’azote ne contient pas les impuretés que l’on peut retrouver dans l’air (traces d’huile, d’humidité, d’oxygène) et il est donc plus efficace à court comme long terme.

Le gonflage des pneus à l’azote permet aux pneus de se dégonfler nettement moins vite, de mieux adhérer à la route et de bénéficier d’un meilleur freinage. On évitera ainsi également les cas de sous-gonflage de pneus qui entrainent des risques d’usure plus élevés (sans compter les risques d’éclatement).

Vous limiterez aussi de surconsommer du carburant en raison d’une pression inadéquate des pneus.

Ne prenez pas l’entretien de votre voiture à la légère

Il pourrait vous en coûter très cher si vous négligez l’entretien des pneus de votre véhicule. Non seulement rouler avec des pneus lisses est un danger pour vous et pour les autres véhicules sur la route, mais il faut savoir que les sanctions financières sont également relativement dissuasives. Si lors d’un contrôle de police vous êtes arrêtés et qu’un policier détecte des pneus lisses sur votre véhicule, vous ne perdrez certes aucun point sur votre permis, mais vous serez soumis à une contravention de classe 4, c’est à dire, une amende forfaitaire de 135 euros. Vérifiez les règlementations en vigueur en consultant le livre blanc du pneumatique.

Il faut également garder à l’esprit, qu’en cas d’accident, certains assureurs refuseront de vous indemniser s’il est prouvé que vous rouliez avec des pneus lisses. Chaque propriétaire de véhicule est donc entièrement responsable de l’état de ses pneumatiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here