Marque de voiture: Mercedes

Logo Mercedesmarque-de-voiture-mercedes-benz-logo

Que peut-on dire du logo de voiture Mercedes ? Hormis un nom poétique (Mercedes pour « grâce »), la marque de voiture haut de gamme s’est également donnée un logo évocateur de sens. Celui-ci a été conçu par le fondateur de DMG bien avant la naissance de Mercedes-Benz. Les trois branches de l’étoile du logo de voiture Mercedes représentent les trois perspectives que Daimler choisit pour la conception de ses moteurs : la terre, la mer et le vent.

Mercedes-Benz: le parti pris d’une marque haut de gamme

Chargée d’histoire, la marque étoilée continue aujourd’hui d’affirmer son omniprésence dans l’univers automobile.

Fer de lance de l’industrie allemande, Mercedes figure en tête du palmarès des marques les plus performantes dans le segment du quatre-roues haut de gamme.

Aux alentours du million de véhicules vendus chaque, elle s’arroge la première place en alternance avec sa rivale directe BMW (la devance ou la talonne).

Retour en arrière sur les périples d’une légende de l’automobile contemporaine.

L’origine de la marque de voiture Mercedes

L’épopée de Mercedes commence de part et d’autre de Stuttgart et Mannheim en Allemagne, puis se poursuit par la ville de Nice.

Nous sommes à la fin du XIXe siècle et peu avant le début de la première guerre mondiale.

Les deux premières villes allemandes sont le siège des deux fabricants automobiles que sont respectivement Daimler Motoren Gessellschaft (DMG) et Benz&Co, tous deux alors spécialisés dans les moteurs (à combustion interne, système thermique à deux temps).

Nice est alors le point de départ de l’aventure commune des deux entreprises.

Au début des années 1900, un certain Emil Jellinek, riche homme d’affaires (et diplomate austro-hongrois) passionné d’automobile, crée une concession pour la marque DMG, en obtenant un contrat d’exclusivité pour les ventes en France, en Angleterre, aux États-Unis et dans son pays.

Il est même à l’origine de la construction de deux célèbres voitures de course DMG baptisées du surnom de sa fille : Mercédès. Grâce aux championnats, il imagine un commerce de véhicules pour l’environnement niçois et celui de la Côte d’ Azur (alors bondés de célébrités). L’idée d’une collaboration plus poussée se matérialise.

Le démarrage de Mercedes-Benz

C’est bien après le décès de Jellinek en 1918 que l’idée de fonder un groupe est amorcée.

L’un des pères fondateurs de la marque ne connaitra donc jamais l’issue de l’une des associations les plus fructueuses de l’époque.

On sait même qu’il ne se trouvera jamais nez à nez avec Mr Benz…

D’abord, DMG et Benz s’unissent en 1924 pour devenir Daimler-Benz.

La fusion de Daimler-Benz avec la concession Mercedes est signée un jour de juin 1926. La marque de voiture prend le nom définitif de Mercedes-Benz, en l’honneur de son précurseur.

Cette même année, le couple Daimler-Benz se met également en retrait de la course automobile et produit des voitures haut de gamme pour commencer, puis moyenne gamme pour toucher un public plus large dans les années 1930.

Toutefois, avec la deuxième guerre mondiale, ce sont les camions qui deviennet ses produits phares. Ainsi l’armée lui commande des milliers de modèles W07, W150 et les poids lourds de l’époque les L3000S.

Dans le même temps, la marque invente des concepts-cars comme la T80, une voiture qui peut dépasser alors les 600 km/h. Une réelle prouesse pour l’époque (et aujourd’hui même!).

Dans la période d’après-guerre, Daimler-Benz se lance un peu plus dans la conception de véhicules personnels plus design et plus élégants.

S’ensuivent de nombreuses implantations sur différents continents et des acquisitions qui se poursuivent jusqu’à notre période contemporaine.

Le présent et l’ère Daimler

Peu avant l’an 2000, Daimler-Benz acquiert Chrysler pour une durée de 8 ans avant de la céder à Fiat, suite à des résultats commerciaux déficitaires.

Le groupe se nomme désormais Daimler et met toujours à profit son sens de la culture automobile pour avancer dans une optique de modernisation et de progrès technologiques.

C’est la nomenclature automobile parmi la plus vaste dans le monde.

Daimler se base sur une désignation très spécifique de chacun de ses modèles pour attirer encore davantage l’intérêt du public. Avec 5 familles de modèles Mercedes-Benz (À – B – C –E –S), le constructeur inclut aussi la dénomination de ses gammes de motorisations (à la fin du nom de modèle), par exemple : h pour hybrides, et e pour électriques ou hybrides rechargeables.

Bien entendu, en matière de conception, Mercedes s’inscrit également dans le futur.

La mise en place d’une unité de production essentiellement / uniquement réservée aux véhicules électriques est en vue.

Articles récents

Monospace d’occasion: les 10 meilleurs modèles 2019

Quels sont les monospaces d'occasion les plus performants et fiables ? Quels sont les monospaces d’occasion les plus plébiscités par les utilisateurs...

Grand Scenic 3: la voiture familiale par excellence

Grand Scenic 3: quelles différences avec le Scenic 2 ? L’appellation Grand Scenic 3 peut prêter à confusion, car il ne s’agit pas ici d’un...

Citroën Evasion: un monospace d’occasion valable ?

Citroen Evasion: un look suranné, une mécanique fiable Les usines Sevel, avant d’assembler les éléments de la gamme des C8 et consort, ont fabriqué 3 modèles...

Volkswagen Caddy Maxi: un ludospace 7 places qui peut mieux faire

Volkswagen Caddy Maxi : 3 vies en 1 A l’instar des chats anciennement réputés bénéficier de 9 vies, certains labels connaissent plusieurs existences. C’est le cas...

Volvo XC90 T8 2015: le SUV 4×4 hybride restylé et corrigé.. comme le prix

Volvo XC90 T8, la deuxième génération du SUV 4x4 7 places Sorti en 2003, le SUV familial 4x4 de Volvo commençait à ressentir le poids...

Nos articles sur le même sujet