Marque de voiture: SEAT

Logo SEAT

marque-de-voiture-seat-logo

C’est l’unique marque de voiture espagnole. Ibiza, Toledo, et dernièrement Ateca… autant de bolides qui ont révélé une certaine authenticité de la marque ibérique. Le logo de voiture SEAT en S à une ou double rayure évolue en aspect au fil du temps sans être totalement modifiée en profondeur, comme la couleur, pour marquer la continuité de la marque et son adaptation au monde contemporain.

Diminutif de Sociedad Española de Automóviles de Turismo, SEAT est le seul constructeur de voitures espagnol en opération encore de nos jours.

Ce dernier a d’ailleurs fait sensation récemment au Mondial de l’automobile 2016 avec son nouveau modèle, le SUV Ateca X-Perience.

Au départ, la marque de voiture Seat est promise à un avenir fulgurant, mais le jeune constructeur Catalan tarde à s’imposer sur le marché.

Son dynamisme et son histoire lui ont toutefois toujours permis jusqu’ici de venir à bout de ses défis. Retour sur l’histoire du fabricant espagnol.

SEAT : une initiative gouvernementale

Au début des années 1950, à une époque où les principales marques de voiture mondiales ont déjà franchi le seuil du million de véhicule, Seat en est à ses premiers pas.

Des années de guerres (la Seconde Guerre mondiale) ont considérablement affaibli la performance économique de l’Espagne.

Dans le domaine de l’industrie notamment, on découvre l’incapacité des sociétés locales, qu’il s’agisse de concession comme de fabricants, à fournir l’équipement adéquat à une population vivant encore dans une certaine précarité.

Le secteur automobile est également mourant, ne permettant que d’assouvir les besoins en véhicules de 0,3% de la population !

Parmi les solutions d’appoint, le gouvernement de l’époque décide alors de former un consortium qui comprend lui-même (par le biais de l’Institut National de l’Industrie), les banques nationales et FIAT.

De ce rapprochement nait la société SEAT, d’abord chargée de construire des dérivés des voitures FIAT, mais aussi d’assimiler le savoir-faire de FIAT pour créer une future marque espagnole à 100%.

SEAT: une fierté nationale qui se vend

Une usine d’une vingtaine d’hectares, un équipement de dernière génération et une main-d’œuvre qualifiée permettent la mise en route assez rapide du nouveau fabricant.

La première production sort en 1953, avec la sortie des répliques de la FIAT 1400, portant le logo SEAT.

Moins de la moitié des composants sont à l’époque prévus d’être produits en Espagne.

Mais au vu de la réussite des premières commercialisation, il est décidé que ce sera 80% des pièces qui seront d’origine catalane.

En effet, dès 1956, SEAT vendra plus de 10 000 unités de son dernier modèle. Le groupe sera le premier fabricant automobile d’Espagne avec une mainmise de plus de 90% du marché.

La SEAT 1400 sera pourtant un modèle haut de gamme pour la grande majorité de la population, même si on remarque l’envie et la fierté évidente de la classe moyenne espagnole à conduire le premier modèle Catalan.

Pour répondre immédiatement à cette attente, la SEAT 600 (copie de la FIAT 600) est produite par millier chaque année à partir de 1956.

SEAT fait même face à de la sur-commande, et peine à répondre à la demande.

Les importations et donc la concurrence locale est quasi absente en raison d’un blocage du gouvernement franquiste sur les importations étrangères.

Le succès est donc immédiat sur le territoire espagnol. Mais, sous le coup d’une clause de non-concurrence avec FIAT à l’étranger, SEAT devra trouver des astuces pour écouler sa production dans des pays non occupés par FIAT : l’Amérique du Sud (Colombie) en l’occurrence.

Sans Fiat, sous la coupe de Wolkswagen

Au décès du général Franco et l’affaiblissement du franquisme, le marché de SEAT s’ouvre à de nouveaux horizons.

Après avoir convoité la direction totale de SEAT, FIAT devra cependant se rétracter à cause de la crise italienne.

SEAT est redevenue une société presque totalement nationale avec 95 % de parts aux mains d’INI.

Entre-temps, dès 1976, la marque de voiture SEAT entend développer une identité propre sans l’empreinte de FIAT.

C’est ce qui arrive avec la SEAT 1200 Sport, mais cette envie d’authenticité et de sursaut national conjuguée à une performance continuelle de la production ne suffisent pas à la marque de sortir du cadre national.

C’est alors que SEAT bénéficie encore une fois d’un appui étranger : Volkswagen, bien que la firme catalane continuera à produire des Fiat sous licence.

Le constructeur allemand deviendra le nouveau mentor de SEAT dans les années 1980, pour devenir son actionnaire majoritaire jusqu’à aujourd’hui.

Articles récents

Assurance auto tous risques ou au tiers : laquelle choisir ?

Vous venez d’acheter une nouvelle voiture, peut-être même la première que vous n’ayez jamais eue ? Vous êtes heureux de cette nouvelle...

SUV ou berline: quels avantages et inconvénients ?

Le choix d’un nouveau véhicule est généralement l’occasion de découvrir ou redécouvrir une marque automobile ou un modèle particulier. C’est une période d’excitation intense...

Volkswagen Caravelle T4: le confort décliné de 7 à 9 places

Volkswagen Caravelle T4 : vergiss mein nicht La gamme Caravelle remonte au début des années 1950 et représente le versant confort des camionnettes Transporter. En 1990,...

Les 5 meilleurs SUV d’occasion en 2019

Vous avez envie de changer de SUV mais vous trouvez les prix du neuf prohibitifs ? Vous ne savez pas vraiment vers quoi...

Mitsubishi Outlander: le SUV 7 places sportif et baroudeur

Mitsubishi Outlander 3ème génération : un joli SUV 7 places Lancée en 2005, la gamme Outlander de Mitsubishi a connu 3 restylages qui l’ont rendu de...

Nos articles sur le même sujet