Logo Hyundai

marque-de-voiture-hyundai-logoLe logo de la marque de voiture Hyundai ?  Certains penseront peut-être que le logo de Hyundai est une stratégie visant son concurrent japonais Honda, mais il n’en est rien. D’ailleurs, ce logo a toujours agrémenté les véhicules Hyundai dès les premières heures de la marque (le logo actuel de Honda ne l’a été que dans les années 1990). Bref, l’initiale H est bien celle du nom Hyundai, qui signifie littéralement « modernité», une voie à laquelle le groupe s’accroche depuis sa création. Son père fondateur voulait une marque de confiance, comme une poignée de main représentée par un H (italique gras).

Le destin fulgurant de Hyundai

Par rapport à d’autres grands noms qui ont fait l’histoire de l’automobile, la marque de voiture Hyundai est plutôt, de par son histoire, récente.

Toutefois, les capacités d’organisation et d’anticipation du marché attribuées de longue date à son fondateur lui permet une ascension fulgurante en seulement quelques décennies, le portant dans les années 2000 à la 5e place des constructeurs au niveau mondial en terme de volume de ventes.

Mais revenons à la genèse de la véritable histoire de la marque coréenne, qui comme nous allons le voir, tire son origine d’autres événements marquants dans les années 1940 et après.

Les fondations de Hyundai

Tout commence bien sûr par le courage d’un personnage central, issu d’une famille modeste, gagné par la ferveur industrielle de son temps.

A la manière de nombres d’asiatiques, même s’il a eu un talent de mécanicien reconnu, Chung Ju-Yung a plutôt été un entrepreneur touche-à-tout et audacieux (il a même failli devenir Président de la Corée du Sud !).

À son 32e printemps, il crée sa société Hyundai Engineering  and Construction, affectée aussi bien à l’entretien automobile qu’au secteur des grands travaux routiers et de bâtiments.

À la suite de la guerre de Corée,  on lui confie d’ailleurs une mission de remise en état des véhicules militaires Ford et des logements provisoires de la troupe US, lui permettant de se faire un nom et de développer son affaire rapidement.

Etant un tantinet moins féru de voitures que ses congénères de l’univers de la mécanique, Chung ne fonde son pôle auto qu’en 1967, sous le nom de Hyundai Motors.

À noter en passant qu’auparavant, la société était sous-traitante locale de Ford dans la construction de la Cortina (1970). Occupé à d’autres industries gigantesques dans le secteur naval, nucléaire et, toujours, du BTP, il lui faudra 6 années pour présenter le tout premier modèle quatre-roues portant le badge Hyundai : la Pony, un hatchback quand même doté d’un moteur Mitsubishi.

Cet effort lui vaudra ensuite des succès au niveau international qui le resteront jusqu’à nos jours. Le constructeur s’implante aux quatre coins du monde, comme en France en 1992.

Un aperçu de la production automobile Hyundai

En un peu plus de quarante ans, c’est plus d’une quarantaine de modèles qui sortent des usine de Hyundai Motors.

Ses voitures sont appréciées pour leur rapport qualité-prix indéniablement intéressant.

À la suite de Pony, ses petites sœurs berlines et breaks sortent au milieu des années 1970. Le début des années 1980 est marqué par l’apparition des modèles de berlines compactes Excel ou encore Stellar, une gamme remplacée en 1986 par la série Sonata, des modèles un peu plus larges.

Les années 1990 sont marquées par l’arrivée des tout-terrains comme le Galloper et l’acquisition de Kia.

Dans les années 2000, les SUV sont à l’honneur avec le Tucson sorti en 2004 et devient un  produits phare de la marque. Il sera restylé en 2010 pour devenir l’iX35.

La marque de voiture Hyundai ne cesse de se moderniser pour intégrer désormais de nouveaux principes de fabrication automobile : viser le haut de gamme, parfaire la transition énergétique, développer la voiture “connectée”, etc.

En l’occurrence, après la version hybride Ioniq au début 2016, Hyundai dévoile son ultime projet tout électrique la même année.

La diversité de la marque Hyundai

Selon une tradition de longue date, le « conglomérat » doit toujours s’intéresser de près aux grands marchés.

Hyundai Heavy Industries s’occupe ainsi de plusieurs divisions, dont une unité spécialisée dans les installations industrielles, une autre pour la construction navale, une autre dans la conception de motorisations et de machineries…

Le logo de voiture Hyundai est aussi apposée sur une grande variété d’équipements et d’accessoires technologiques. La création de sa filiale Hynix, spécialisée dans les produits électroniques et informatiques lui vaut aussi une notoriété inégalée en Corée et dans le monde.

La société touche aussi le secteur de l’énergie solaire avec des cellules et panneaux photovoltaïques.