Et si la Lancia Zeta était le meilleur monospace d’occasion du marché ?

Vous cherchez une voiture 7 places d’occasion, quelque chose de pas cher mais qui tienne bien la route ? La Lancia Zeta pourrait vous plaire : construit entre 1994 et 2002, ce monospace hérite des caractéristiques introduites avec succès en Europe par Renault, mais en y apportant des finitions de qualité.

lancia zeta occasion

Lancia Zeta: un monospace 7 places décliné par deux constructeurs

Le châssis commun entre 4 modèles de véhicules (avec l’Evasion de chez Citroën, le 806 de Peugeot, le Fiat Ulysse I et notre Lancia Zeta) ne permettait pas de grandes fantaisies, et la technologie des années 1990, il faut le dire, n’était pas celle que nous connaissons aujourd’hui. Du coup, on a le sentiment général de se retrouver devant 4 véhicules identiques, le dessin du monospace 7 places ne laissant place qu’à quelques touches personnalisées spécifiques à chaque firme.

Lancia se distingue de ses partenaires pour ce monospace 7 places

De plus, on est en plein dans l’ère du Renault Espace et de son allure un peu massive. Aussi est-ce par touches discrète que chaque marque tente d’imposer son style au véhicule, notamment par la forme des phares et de la calandre.

La face avant chromée, typique des modèles de Lancia, et le soin apporté aux intérieurs font de la Zeta la voiture qui ressort le mieux de cette série à 4 sur le plan esthétique, mais peut-être est-ce aussi parce que les Lancia sont assez rares sur les routes françaises ? Pas seulement ! Lancia a poussé un peu plus loin que ses partenaires sur ce coup, en dessinant un capot et un hayon spécifique à son modèle, ce qui le distingue des autres modèles.

Le modèle luxueux d’une série de voitures 7 places

Et puis, fidèle à ses habitudes, et anticipant le virage abordé plus tard par Citroën et ses monospaces « signés » Picasso, a pris le pari d’une voiture 7 places luxueuse, la rendant par là même plus résistante aux affronts du temps qui passe. Forcément, un modèle grand style traverse avec allure les années, laissant derrière lui les versions plus rudimentaires… Aujourd’hui encore, les lancistes – c’est ainsi que se nomment ceux qui s’identifient à la firme italienne – recherchent activement les modèles de Lancia Zeta qui ont peu roulé, ou qui ont été bien entretenus.

Un équipement très abouti pour un confort de grande qualité

Chez le constructeur italien, on aime spécialement la qualité des tissus. L’alcantara, élaboré par la firme italienne du même nom, apporte aux sièges de la Lancia Zeta un confort qui n’a rien à envier aux velours des salons les plus cossus, poussant ainsi la logique initiée par les pionniers : un monospace 7 places familial, c’est un living-room roulant ! En revanche, le tableau de bord a vieilli, c’est indéniable.

Il porte les marques de ces années de construction, et a été nettement rétrogradé par le design des modèles plus récents, très souvent innovants et toujours soignés. Là, on se trouve devant les témoins et les indicateurs dans leur plus simple appareil, et ça vous ficherait un peu le bourdon… Ceci dit, on peut le voir comme une touche vintage, à sa façon.

lancia_zeta habitacle

Minibus ou monospace ?

A cette époque, souvenez-vous, on utilisait encore volontiers le terme de minibus. Cette notion rend bien compte de la catégorie dans laquelle ces voitures familiales 7 places s’inscrivaient : ce qui comptait, et ce qui était nouveau (depuis le Voyager de Chrylser et le Renault Espace), c’était de pouvoir conduire un véhicule dans lequel vous pouviez, à l’instar des maisons de jadis, accueillir trois générations sous le même toit. Ouvrant, s’il vous plait ! Le Lancia Zeta ne déroge pas à cette réalité, d’autant qu’on la trouve aussi en voiture 8 places.

Lancia Zeta: une voiture 7 places d’occasion idéale

Pour toutes ces raisons, la Lancia Zeta est devenue une bonne option pour ceux qui cherchent à acquérir une voiture 7 places d’occasion qui ait aussi du caractère.

Méfiez-vous tout de même des frais à prévoir pour les services, des pièces, devenues difficiles à trouver, et surtout de la consommation en carburant : de cette époque à nos jours, les constructeurs ont fait d’immenses progrès de ce coté-là.

Est-ce bien raisonnable de conduire un véhicule familial qui peut consommer jusqu’à 14 litres au cent ?

2 Commentaires

Comments are closed.