Marque de voiture: Chrysler

Logo de Chrysler

 

marque-de-voiture-chrysler-logo

C’est un des logos de voiture qui a le plus été modifié au cours de son histoire.

Auparavant, les voitures Chrysler se reconnaissaient entre mille par la signature Pentastar (un pentagone avec une étoile au milieu) ou encore le modèle rond avec des ailes. Mais aujourd’hui, on retrouve un nouveau logo de voiture Chrysler plus élancée avec le nom de la marque au milieu,toujours agrémenté d’ailes, comme pour annoncer que la route continue : « Forward Look » !

L’histoire de Chrysler

C’était les années folles.

La course dans l’industrie automobile était déjà bien entamée par delà les frontières, et les consommateurs étaient déjà friands de nouveautés et de modèles de prestige.

Presque toutes les marques de voitures américaines ont connu leurs premières heures de gloire durant cette période.

Le père de Chrysler, Walter Percy C. reste toutefois en marge au départ avec sa firme Maxwell Motor Company. Il travaille et anticipe avec 3 ingénieurs de haut vol (Fred Zeder, Owen Skelton et Carl Breer) sur ce que sera le nouveau véhicule adulé par les Américains.

La mise au point débouche en 1924 par la présentation de la Chrysler Six, un modèle innovant avec des phares ronds et le tout premier système de freinage hydraulique. C’est un véhicule robuste avec son moteur 6 cylindres, mais pour autant ne brille pas plus que ses contemporains en matière de design.

Les premiers succès

Les ventes de la Chrysler Six permettent à l’entreprise de démarrer au quart de tour et d’engranger les premiers profits.

En moins de 2 ans, la marque investit des milliers de concessionnaires sur tout le territoire américain.

De longues années de prospérité s’ensuivent, et l’on observe la mutation sémantique de la société Maxwell Motor en Chrysler Corporation au milieu de l’année 1925.

Durant la crise de 1929 et la période suivante, l’entreprise continue sa percée en mettant en avant ses prouesses techniques et ses innovations (moteur flottant, filtres à huile détachable…) : c’est l’ère des Imperial qui se démarquent par une esthétique rivalisant d’élégance avec les Duesenberg.

Pour autant, c’est l’une des voitures du genre à coûter le moins cher à cette époque-là.

Au moment de la 2e guerre mondiale, la marque Chrysler résiste à la fermeture forcée grâce aux efforts de guerre pour l’armée américaine et les Alliés (notamment le fameux M3 Lee et autres chars d’assaut).

La fabrication de véhicules grand public se poursuit dès le début des années 1950, avec la mise en service d’autres nouveautés spectaculaires pour l’époque.

Ce sont les moteurs V8, puis le HEMI : une meilleure combustion combinée à une compression plus vigoureuse et une perte thermique amoindrie pour un maximum de puissance.

Les succès s’enchaînent dans les années 1960, pour déboucher vers une première dépression interne avant la fin des années 1970.

Les mésaventures de Chrysler

Avec la crise pétrolière de 1973, et contre toute attente, Chrysler affiche les premières années une série de succès notamment grâce à la vente de voitures légères et de voitures de sport luxueuses. Mais la société a raté son entrée dans le segment naissant des véhicules urbains: les citadines.

Les ventes de grosses voitures, pick up et poids lourds chutent alors considérablement.

Chrysler va de déboires en déboires, aux Etats Unis comme avec ses filiales étrangères. Le fabricant va jusqu’à déclarer faillite, en s’appuyant sur la loi américaine sur la faillite, pour se permettre de demander une garantie de prêt auprès du Gouvernement américain.

Les introductions de la marque sur le marché européen tournent au vinaigre durant les années 1980 et 1990, notamment au travers des fusions avec ses partenaires constructeurs européens.

La crise de 2008 n’arrange pas les affaires de Chrysler, l’obligeant à revoir ses effectifs, tout en évitant une nouvelle fois la faillite avec le chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites…

Toutefois, grâce à ses autres marques, puis après une fusion (une vraie) avec Fiat, Chrysler regagne peu à peu sa troisième place parmi les « Big Three », bien qu’elle n’ait jamais perdu de vue son ambition de s’internationaliser davantage.

Chrysler : la marque, ses marques et ses acquisitions.

Dans le cadre d’un défi lancé à General Motors, la nouvelle firme diversifie ses gammes  “quatre-roues” selon un modèle de distribution plutôt ingénieux adressée à toutes les classes de consommateurs.

Elle créé deux marques de voitures d’entrée de gamme (Plymouth) et de milieu de gamme (DeSoto), et absorbe la marque Dodge pour établir sa ligne haut de gamme.

Le badge Chrysler, qui lui confère une réputation de véhicule moins onéreux que la plupart des automobiles vendues à l’époque, reste le fer de lance pour « expérimenter » de nouvelles découvertes technologiques.

Durant son processus d’expansion géographique, Chrysler fait d’autres acquisitions de marques comme Jeep ou encore Ram Trucks.

Elle en a depuis repris puis cédé plus d’une dizaine d’autres, notamment et en particulier le programme Plymouth, qui fût arrêté dès 2001.

Articles récents

Hyundai Santa Fe : la bonne nouvelle SUV 7 places de 2006

Hyundai Santa Fe : la belle nouvelle SUV 7 places de 2006 Que choisir ? Un monospace, avec un grand volume de chargement, ou un SUV, plus...

Lancia Zeta d’occasion: une bonne affaire ?

Et si la Lancia Zeta était le meilleur monospace d'occasion du marché ? Vous cherchez une voiture 7 places d’occasion, quelque chose de pas cher...

Marque de voiture: SEAT

Logo SEAT C'est l’unique marque de voiture espagnole. Ibiza, Toledo, et dernièrement Ateca… autant de bolides qui ont révélé une certaine authenticité de la marque ibérique....

Ces 8 accessoires indispensables pour les longs trajets en voiture

Chez okey.fr on parle, il est vrai, de voitures grand formats et leurs métriques: performances, durabilité, prix, équipement.. Amusons-nous un peu aujourd’hui et voyons...

Marque de voiture: Chrysler

Logo de Chrysler   C’est un des logos de voiture qui a le plus été modifié au cours de son histoire. Auparavant, les voitures Chrysler se reconnaissaient...

Nos articles sur le même sujet