Logo Peugeot

marque-de-voiture-peugeot-logo

La marque de voiture au lion. Le logo de voiture Peugeot tire sa source du premier emblème de la famille dessiné en 1847 par un certain Justin Blazer. Dans toutes ses postures, et sur une dizaine de générations de logos, le lion représentera toujours la performance des produits Peugeot.

Entreprise familiale bicentenaire, parmi les seules dans le monde à faire valoir plus de 120 ans d’expérience dans l’univers des quatre roues, Peugeot est une icône dans le monde automobile français et à international.

Grâce à un savoir-faire de longue date au niveau commercial comme technique, inscrit dans l’ADN du fabricant automobile, le constructeur a toujours montré sa constance dans un univers concurrentiel très fort, au niveau aussi bien national qu’international.

L’omniprésence de la marque de voiture Peugeot sur la scène international, symbolisée par le lion “debout” et toujours prêt pour la bataille, préfigure encore de longues décennies d’existence pour la marque française.

L’entreprenariat: l’ADN de Peugeot

Les archives de PSA remontent aux années 1810, période à laquelle il est fait référence des premières inventions ou réalisations de la famille Peugeot.

Mais l’histoire paraît-il commencerait bien avant, au cours du XVIIIe, avec l’un des personnages les plus marquants de la famille Peugeot de l’époque : Jean Pequignot Peugeot, fabricant de moulins à eau (donc un peu de mécanique).

Ce n’est qu’en 1910 que les fondements de la véritable entreprise familiale sont posés.

Plus particulièrement, les frères Jean-Pierre II et Jean-Frédéric Peugeot créent l’entreprise Peugeot Frères et Jacques Maillard Salins pour se spécialiser dans la fonderie et l’aciérie.

L’entreprise touche un peu à tout. En marge des lames de scie et autres équipements et outillages en acier, l’un des premiers produits phares de l’entreprise est un moulin à café Peugeot disposant d’un mécanisme ingénieux à base d’acier.

Les frères industrieux Peugeot continuent leur bonhomme de chemin, puis se séparent dans les années 1840. La famille Peugeot se dissémine à travers la France, mais c’est sous la nouvelle lignée de Jean Pierre II que nait l’entreprise automobile.

Eugène et Armand Peugeot, ses fils, prennent les rênes de l’établissement Peugeot Frères en 1886. Le précurseur des voitures Peugeot nait en 1889 : le tricycle Type 1.

La véritable automobile commence à se profiler avec la Type 3 sortie en 1893.

La société change encore de nom pour devenir la Société Anonyme des Automobiles Peugeot en 1896. C’est le début de l’industrialisation à proprement dit.

La prospérité d’une marque de voiture française

Les Lion-Peugeot, sortis des usines de la nouvelle Société anonyme des automobiles et cycles Peugeot, se vendent par millier chaque année.

Avant la guerre de 14-18, c’est la moitié de la production française d’automobiles que Peugeot prend en charge, sachant que la société fabrique également des camions.

La crise de 1929 ne fait qu’effleurer l’entreprise, laquelle entame la production en série de sa 201. C’est l’un des premiers modèles à avoir été produit sous la nomenclature chiffrée propre à la marque.

En talonnant de près sa rivale Renault, la  marque de voiture Peugeot se construit à toute épreuve.

La période de reconstruction nationale après la Seconde Guerre contraint Peugeot à resserrer son chiffre d’affaires et à se limiter à une fabrication mono-modèle.

Toutefois, ce n’est que de courte durée puisque les affaires repartent de plus belle en 1955 après la sortie de la 204.

Afin obtenir une puissance de production plus importante, toutes les branches Peugeot s’unissent en 1966.

L’ère PSA Peugeot Citroën

La création de la holding PSA dans les années 1960 est un autre pas vers l’expansion internationale de la marque de voiture Peugeot.

Le développement de la marque se poursuit également de manière nationale, notamment par l’acquisition de Citroën en 1974 et le succès sans précédent de la 504.

Elle se développe plus avant en acquérant l’entité productrice de Chrysler en Europe, qui permet à PSA Peugeot Citroën d’élargir sa gamme.

De nombreux modèles grand public sortent des usines, comme la 205 très appréciée par les amateurs de courses automobiles dans la déclinaison Turbo 16 et qui a permis à la firme de pallier les effets des crises durant les années 1980. Puis vinrent les 106, la 306 puis la 206…elles même déclinées dans leur version sport.

Les implantations au niveau international se multiplient.

Les années 2000 démontrent toujours la solidité d’une entreprise séculaire qui, malgré la crise de 2007-2008 restera compétitive.

PSA Peugeot Citroën dépasse même Renault et devient premier constructeur automobile français dans les années 2010. Pour autant, la course entre les deux constructeurs se poursuit.