Logo Lancia

marque-de-voiture-lancia-logo

Une identité pour la postérité ? Après une signature calligraphique dorée comme badge durant ses premières années, Lancia adopte diverses griffes toujours marquées par la présence de la lance emblématique du constructeur. Le tout dernier logo de voiture Lancia adopte un style fier et élégant comme pour annoncer la poursuite d’une longue route. Cependant, les doutes sur la viabilité de la marque s’installent désormais aujourd’hui. La présence de Lancia en Europe est par exemple restreinte à l’Italie en 2017. Tout un symbole pour celle qui fut parmi l’une des premières à lancer l’industrie automobile.. nous sommes au début des années 1900..

Les origines de Lancia

Lancia pourrait se prononcer comme un cri de guerre, dans le combat actuel qui se veut farouche entre les constructeurs mondiaux.

Cette marque italienne dispose en effet d’une arme que pourrait lui envier bon nombre de ses adversaires: son expérience.

Lancia est un des précurseurs de l’automobile italienne, et l’une des plus anciennes au monde.

Les progrès et avancées techniques de la marque se suivent et ne se ressemblent pas depuis ses débuts, mais chaque invention est un pas franchi vers la notoriété internationale. Voici en une page quelques traits de son histoire et de son héritage.

L’épopée de Lancia

L’aventure commence dans une « petite » fabrique de bicyclettes et de petites voitures appartenant à un certain Giovanni Ceirano, un autre pionnier italien de l’industrie automobile.

Vincenzo Lancia n’est alors qu’un jeune talent de mécanicien qui illumine l’atelier par ses incroyables connaissances et son savoir-faire.

Au tout début de l’aventure FIAT, le futur fondateur de Lancia est recruté par la firme turinoise comme pilote de course à la FIAT Racing Team.

Nous sommes en 1900.

Il engrange à cette époque une bonne vingtaine de victoires en dix ans, lui valant le titre de meilleur pilote de son temps.

Et le pilote qui porte bien son nom (Lancia qui veut dire « lance »).

Entre-temps, Vincenzo Lancia pense sérieusement à se lancer en solo dans la conception des voitures de ses rêves. Son rêve devient réalité dès 1906.

Lancia & Co. Fabbrica Automobili est créée avec l’idée de réaliser des concept-cars, avec à la base des innovations inédites dans l’automobile.

En seulement une année, la société présente le prototype du modèle Alfa (aussi nouveau concept en nomenclature automobile), l’ancêtre de toute une meute de véhicules, révolutionnaires chacuns à leur manière.

La centaine de modèles Alfa (ou Tipo 51 pour les puristes) surpassent les voitures de l’époque en matière de vitesse et de technologie.

Bref, cette première sortie annonce d’innombrables inventions techniques novatrices dans l’automobile de l’époque.

Une marque de créateurs

Les innovations techniques ont toujours été les principaux points forts de la marque.

En plus des solutions d’allègement proposées depuis l’Alfa avec son essieu tubulaire ou la coque autoportante de Lambda, Lancia se démarque également avec Theta, la première voiture à employer un démarreur à déclenchement électrique.

Elle a également l’idée des moteurs tout alu et ceux conçus pour annihiler les vibrations au niveau de la carrosserie…

Le décès prématuré de Vincenzo en 1937 n’a pas arrêté la fougue expansionniste de la marque.

La dernière création du père des Lancia constitue pour la firme une motivation supplémentaire pour poursuivre son œuvre.

L’Aprilia qui est présentée 9 jours après le décès du fondateur de la marque embarque ainsi les premiers systèmes de roues munies de suspensions indépendantes, le système de freinage à commande hydraulique, la suspension arrière montée sur Silentbloc…

Les pratiques astucieuses du constructeur lui valent d’être reconnu comme l’une des grandes marques avant-gardistes ayant façonné l’univers automobile.

Mais un autre événement marquant va chambouler l’histoire de Lancia…

Lancia, de Fiat…

À la prise en main de l’entreprise par la femme et le fils de Vincenzo, ces derniers ont bien en tête de poursuivre les idéaux du fondateur en permettant à la marque de voiture de créer de nouvelles solutions techniques sur chaque nouveau modèle.

Toutefois, au milieu des années 1950, les nouveaux dirigeants sont contraints d’effectuer une cession pour le moins surprenante au profit d’un cimentier (aussi reconnu mondialement fût-il : Italcementi).

Malgré les efforts de sa nouvelle administration, Lancia reste toujours dans le rouge, les finances sont au plus bas.

En 1969, soit presque 70 ans après que Vincenzo ait rejoint FIAT, celui-ci intègre la firme de son ancien compagnon de route dans son giron.

Avec un groupe performant formé par un tandem Fiat-Chrysler, la marque turinoise s’offre un avenir prometteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here