Volkswagen Touran 2 : le même en plus puissant

La firme allemande a légèrement restylé son monospace 7 places compact en 2010, après 7 ans de commercialisation… Les différences – infimes – portent aussi bien sur le cœur du véhicule que son dessin extérieur. En effet, moteur et carrosserie ont été revus à la hausse… ainsi que le prix.

profil volkswagen touran 2

VW Touran II : On conserve l’habitabilité

Bien qu’un peu serré ici ou là, dégageant des places où on se sent un peu à l’étroit, surtout en troisième rangée, le Touran 1 offrait un volume de chargement maximal exceptionnel de près de 2000 litres, des sièges individuels réglables et très modulables, et de nombreux petits rangements très pratiques et bien situés, aspects qui constituaient ses principaux atouts.

On retrouve les mêmes caractéristiques dans le Touran 2, qui conserve aussi son habitacle et ses commandes au dessin technique et très sérieux, voire ennuyeux, mais fonctionnel.

tableau de bord volkswagen touran 2

Un format monospace revendiqué

Petit frère du Sharan, le Touran est plus compact, tout en maintenant des lignes de monospace à l’ancienne, peu dynamiques, mais basées sur le surcroit de confort qu’offre le couple hauteur et visibilité. Les fenêtres sont très grandes, ce qui rappelle le mouvement des premiers modèles du genre avec leurs baies vitrées à 360°, et renforce l’impression d’espace à l’intérieur.

Côté conduite, c’est un avantage de taille, d’autant que ses dimensions (4.4 mètres de long pour 1.8 de large) la rendent aisément maniable.

Touran 2: on redessine l’extérieur…

Les modifications les plus visibles touchent la face avant, redessinée pour lui conférer une allure générale plus moderne, mais qui reste très, très sobre, et reprend tout au modèle cousin : la Polo.

Le hayon est également changé, mais sans révolution. Décidément, il apparait qu’avec le Touran, VW capitalise sur le logo et mise sur des acheteurs sans lubies ni originalité, qui veulent un monospace 7 places à la fois discret et sûr, ce qu’il est, puisque les résultats aux crash-test sont tout simplement excellents.

…et le moteur

Et puis, il y a les moteurs. C’est sous le capot qu’il y a eu le plus de travail.

Déjà de bonne qualité sur la première génération de voiture familiale 7 places, il devient carrément sexy sur le Touran 2 : meilleure insonorisation tout en proposant à la fois une plus grande puissance et une consommation moindre, on sent que le constructeur a concentré ses efforts sur la mécanique interne, ce qu’on ne saurait lui enlever.

L’amortissement était déjà réussi sur le Touran 1, il est encore optimisé, et l’ensemble est devenu encore plus stable sur route.

Un monospace 7 places en demi-mesure, ou au juste milieu ?

En somme, on a le sentiment d’un véhicule qui cherche à atteindre le juste milieu : ni vraiment beau, ni vraiment laid ; ergonomique, mais sans rien de remarquable ; compact, mais avec des volumes et des sensations de conduite l’approchant d’un grand monospace ; grand en certains aspects, et étroit en d’autres, c’est soit une voiture familiale spacieuse, soit un petit monospace. En fait, nous avons du mal à nous déterminer sur le Touran 2.

coffre touran 2

sièges arrière touran II

Il nous semble que si ce n’était pas un modèle signé VW, il serait nettement moins cher, et plus facile à apprécier.

Certes les capacités de chargement sont irréprochables, et le moteur est à la fois très bon et fiable. Alors quoiqu’on ne puisse pas vraiment lui adresser de reproche définitif, l’ensemble nous parait un peu trop plat pour être désirable, surtout dans ces gammes de prix. Mais on l’avoue : c’est un jugement – ou plutôt une absence de jugement – totalement subjectif.