Nissan Evalia: l’hybride entre le monospace et le ludospace

Parmi les concepteurs de voitures familiales, Nissan est en forme : après les différents modèles de Qashqai, dont une version 7 places, la firme japonaise a repris en 2009 le bon vieux format minibus – l’ancien nom des monospaces 7 places – abordable et efficace, tablant sur les dimensions intérieures, inégalables en termes de confort.

Un retour aux sources qui rappelle les bonnes vieilles méthodes. Il faut dire que Nissan a eu le bonheur de s’associer, il y a bientôt 20 ans, avec un Renault de plus en plus convaincant, qui a lui-même réussi plusieurs coups de maitre dans le segment des voitures familiales.

On se rappelle que l’Espace, qui en est aujourd’hui à sa cinquième génération, misait lui aussi sur un habitacle vaste. Bref, l’Evalia montre qu’on fait de bonnes soupes avec d’anciennes recettes. Allons voir ce qu’il a comme atouts… et inconvénients.

Nissan Evalia: un géant au grand cœur

Doté des dimensions avantageuses d’un monospace bon teint (1.87 de haut, 4.4 de long et 1.7 en largeur), le Nissan NV200 7 places se montre un allié redoutable pour le transport de matériel, puisqu’il peut avaler 4’300 litres et jusqu’à 695 kilos de charge en format 2 places.

Eh oui, c’est sa force : au départ, c’est un ludospace, en quelque sorte un utilitaire qui devient un monospace. Il reste 3’100 litres si on rabat les banquettes arrière, et 2’300 en format 5 places, on vous les met ? Enfin, si vous optez pour 7 passagers, partez confiant pour tout caser dans les 320 litres disponibles. De ce côté-là, qui osera parier contre un monospace ?

Evalia: Un monospace 7 places axé sens pratique

On l’a dit, le VN200 a d’abord été conçu comme un utilitaire. Résultat, s’il a certes une allure costaude, loin des lignes aériennes et dynamiques de ses cousins SUV 7 places ou de monospaces plus sophistiqués, vous êtes certains de pouvoir caser facilement quantité de menus objets, jouets et autres clés dans les multiples rangements astucieux déployés ici et là, à portée de mains.

Et si le décor intérieur mise sur le rudimentaire plus que sur le charme ou l’élégance, les prix très abordable sauront consoler son acquéreur.

7 places toutes accessibles

L’autre avantage quand on choisit un monospace 7 places plutôt qu’un SUV ou un crossover, c’est la facilité de s’y installer. Avec deux portes latérales coulissantes et des sièges aisément rabattables, aucun souci pour se glisser dans le véhicule, et encore moins pour se déplacer dans l’habitacle. De plus, gardes aux jambes et hauteur de plafond sont au top niveau, et les 7 places sont confortables et spacieuses.

Agréable sur la route

Disponible en motorisations essence et diesel, L’Evalia ne prétend pas battre des records de vitesse ou de reprise, et son gabarit tout en hauteur le fait vaciller quelque peu dans les virages, mais il se comporte honnêtement et se montre facile à manier quand on songe à sa taille, le tout pour une consommation moyenne mesurée à 7.5 litres au cent à charge pleine.

La taille immense de ses pare-brise et fenêtres lui confèrent une visibilité très confortable, de même que la hauteur du siège conducteur, qui permet d’anticiper les surprises.

Un atout de taille : les petits prix

Commercialisé dès 2009 et vendu neuf entre 18’000 et 35’000 euros selon les finitions, le NV200 tient la longueur, grâce à des matériaux simples et robustes, et s’avère une option intéressante pour qui cherche un monospace 7 places bon marché et sans chichis.

Le hic : la sécurité

Tout ceci posé, on est donc dans un véhicule familial abordable, agréable et surtout très spacieux. Mais le Nissan NV200 a un défaut, et non des moindres : ses garanties de sécurité. L’organisme Euro-NCAP évalue les conditions de sécurité des véhicules en leur faisant passer des tests de collision frontaux, latéraux et arrière. Sur ce point, le NV200 déçoit : malgré plusieurs airbags, il n’obtient que 3 étoiles sur 5, c’est peu, quand la plupart des marques reçoivent entre 4 et 5 étoiles

Normal, un monospace étant par définition un véhicule familial, les constructeurs mettent un point d’honneur à obtenir de bonnes notes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here