Mazda 5 II: ce qui change et ce qui ne change pas

On se rappelle que la première génération de monospace 7 places signé Mazda avait pris des risques et tenté l’innovation, au détriment du confort et de l’accessibilité, malheureusement.

Voyons ce qu’il en est de la seconde génération, nettement plus racée, sortie sur les routes 6 ans plus tard, en 2011.

Ce qui ne change pas:

Visiblement fière de son organisation interne, la firme japonaise a remis le couvert avec son fameux karakuri, en lui apportant une petite retouche : le strapontin central (celui qui, comme le diable, sort de la boite) est désormais légèrement plus grand, mais il reste inconfortable.

Rendu pivotable, il continue cependant d’entraver fâcheusement l’accès au rang 3, et ce en dépit de portes latérales coulissantes, qui auraient parfaitement convenues à une configuration standard des sièges.

face-avant-mazda-monospace-resized
Source: Mazda
mazda-5-7-places-resized
Source: Mazda

La conduite est toujours à la peine, surtout sur autoroute : pesant sa tonne et demie à vide, la carlingue de la Mazda 5 est difficile à mouvoir, même avec une gamme de moteurs plus puissants qu’avant, et on regrette tellement que l’habitacle n’ait pas bénéficié d’un surcroit d’attention à l’insonorisation !

Ce qui change:

De l’extérieur, de nombreux changements ont été apportés pour donner à ce monospace une allure plus dynamique et sportive, avec des lignes aériennes dessinées sur les côtés. Plus long, plus large aussi, mais moins haut qu’avant, il perd – encore – en habitabilité ce qu’il a gagné en esthétique. Le volume de chargement au format 4-5 places passe de 720 à 538 litres, ce qui reste tout à fait correct, et la capacité totale tous sièges rabattus atteint cette fois presque 1600 litres.

Pour ceux qui s’en rappellent, le rang 3 était plus spacieux que le rang 2 dans ce véhicule 7 places. Ce n’est désormais plus le cas, et les sièges du dernier rang sont désormais destinés à des enfants.

sieges-arriere-monospace-7-place-mazda-resized
Source: Mazda
tableau-de-bord-mazda-5-monospace-7-places-resized
Source: Mazda

La conduite n’étant pas le fort du premier modèle, celui-ci soigne le conducteur aux petits oignons, avec une planche de bord aussi sobre qu’ergonomique, agrémentée de petits rangements qui avaient déjà été très réussis dans la première Mazda 5, le tout doublé d’un levier de vitesses très agréable à manipuler. Ceci dit, comme on l’a vu, son comportement routier n’en est pas beaucoup plus convaincant…

Monospace Mazda 5: un plus : la faible consommation en carburant

De ce côté, par contre, la firme a fait fort, et intéressera certainement les sensibilités écologistes, puisque la consommation moyenne de son monospace 7 places de 2011 se situe autour des 7 litres au cent en circulation mixte, et à peine au-dessus de 8 litres au cent en milieu urbain, pour des rejets en CO2 à 138 grammes par kilomètre !

voiture-7-places-mazda-resized
Source: Mazda
profil-monospace-mazda-5-resized
Source: Mazda
monospace-7-places-mazda-resized
Source: Mazda

Le rapport fiabilité – prix : toujours un atout

Légèrement moins chère que ses concurrents, la Mazda 5 bénéficie toujours d’un équipement de bonne qualité, et d’une fiabilité reconnue, qui plus est validée par une garantie d’une durée de 3 ans.

Au final, nous aussi nous aimons les solutions astucieuses, alors pourquoi ne pas tomber d’accord sur un compromis : peu confortable en monospace 7 places, c’est une voiture 6 places qui se fait une place en or aux côtés d’autres énergumènes comme la détonante Fiat Multipla ou encore la luxueuse Mercedes Classe R…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here