Ford Galaxy 2 : petit, mais costaud

Dans la foulée des monospaces 7 places de deuxième génération, Ford lançait en 1996 son premier Galaxy sur une base commune avec le Sharan de Volkswagen et la Seat Alhambra.

Des modèles de qualité, qui commençaient à dater, c’est donc tout naturellement qu’une nouvelle version parait en 2006, appelée sobrement Galaxy 2.

Bientôt 10 ans plus tard, il a bien vieilli, et peut revendiquer son statut de monospace 7 places d’occasion aux multiples attraits.

ford-galaxy-2-occasion
Source: http://www.autoevolution.com

Et d’abord, un Ford, ça roule !

L’intérêt majeur de ce monospace compact (4.82 mètres de long pour 1.88 de large et 1.72 de haut), c’est son comportement sur la route : direction et dynamisme sont au rendez-vous.

Grâce au siège et au volant hyper adaptables, on a cette agréable sensation de conduire une voiture, qui plus est capable de se montrer puissante, puisqu’elle dépasse sans peine les 220 km/h, le tout dans un habitacle bien insonorisé.

On oublie donc les événements à la : « papa double ! » En revanche, la suspension de série s’avère un peu faible ; si vous avez l’opportunité de choisir, prenez un véhicule équipé du système d’amortissement piloté, proposé en option à l’époque.

tableau-de-bord-galaxy-2006
Source: http://www.autoevolution.com
tableau-de-bord-galaxy-2
Source: http://www.autoevolution.com

Faible consommation en carburant

Plus les constructeurs proposent de types de moteurs, plus il est intéressant de comparer les prouesses avant d’acquérir son monospace 7 places d’occasion.

Sous le capot du Galaxy 2, on trouve pas moins de 4 moteurs différents, efficaces et économiques, puisqu’ils annoncent en moyenne un petit 6 à 7 litres au cent, à condition, comme d’habitude, d’être dirigés par un conducteur discipliné, évidemment, et du genre qui ne pousse pas systématiquement le moteur à son maximum…

Habitable oui, mais…

A l’intérieur, l’impression est mitigée, entre bonnes et moins bonnes surprises.

On trouve toujours 7 vrais sièges individuels, et une innovation commode différencie cette nouvelle mouture : les sièges des rangs arrière sont devenus – aisément – escamotables.

On les fait rentrer dans le plancher en un rapide tour de main, ce qui facilite grandement le passage aux formats 2, 5 et 7 places.

Au premier rang, le siège conducteur bénéficie d’une riche capacité d’ajustements de la position, un atout très agréable, surtout si on est amené à partager la voiture.

A noter que le rang 3 est prévu pour des enfants ou de jeunes adolescents : relativement malaisé d’accès, il est en outre assez serré.

coffre-galaxy-2
Source: http://sikrib0.blogspot.com/2012/06/ford-galaxy-colours-length-and-height.html
interieur-ford-galaxy-2
Source: http://www.carbuyer.co.uk/reviews/ford/galaxy/mpv-2006-2015/practicality

Globalement, la garde aux jambes et au toit est satisfaisante, sans plus, il parait même plus petit que le Galaxy 1.

Il faut dire que des sièges escamotables, c’est commode, mais ça prend plus de place que des sièges amovibles… D’où une teinte de déception devant cette jeune génération moins spacieuse que la première.

En revanche, pour les déménagements, pas de problème : on peut toujours caser de grands volumes dans le coffre qui atteint 2300 litres de capacité quand tous les sièges arrière sont escamotés, et 830L en format 5 places.

Un monospace 7 places d’occasion fiable

Mais ne nous attristons pas, et regardons le positif : chez Ford, ils ont toujours valorisé la qualité de la conduite et la fiabilité des véhicules, à des prix très corrects (qui expliquent aussi une esthétique un peu rudimentaire…).

Le Galaxy 2 ne fait pas exception à cette règle, avec une carrosserie solide et des moteurs construits pour durer, qui vous promettent encore 5 ans de conduite sans cheveux blancs.

Bien sûr, les SUV ont depuis tenté avec un certain succès de conquérir les familles nombreuses, avec leurs grandes roues et leur confort soigné. Le Galaxy 2 est là pour leur dire qu’une belle voiture familiale 7 places, ça existe, et à bon prix !

Des gammes de prix très intéressantes

Eh oui, car en effet, vendu neuf entre 28’000 et 35’000 euros, ce monospace 7 places d’occasion est à la portée de bien des bourses 10 ans plus tard.

S’il donne l’impression d’être petit dedans, n’oublions pas que c’est en comparaison des monospaces des années 1995 et suivantes, qui assumaient des gabarits de “wagons”.

Pour être entrés dans des SUV plus récents, nous devons à la vérité qu’ils n’ont pas à remontrer aux monospaces compacts en terme d’espace intérieur.

En plus, pour revenir au Galaxy 2, il est franchement agréable à conduire et très sûr, et sa consommation très raisonnable a de quoi séduire !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here