La Toyota Previa fête ses 25 ans d’existence

En 1991, lors que les grandes familles – entendez : nombreuses – européennes roulaient en Renault Espace et les américaines en Chrysler Voyager, le fabricant japonais sortait une navette des routes gigantesque : la Previa.

Facilement reconnaissable avec son dessin futuriste et intemporel aux formes ovoïdes, elle est aussi fiable et durable que peut l’être une Toyota de cette époque, et fait la joie des amateurs de grands monospaces 7 places d’occasion, ou même plus, puisque certains modèles poussent l’hospitalité jusqu’à 8 places.

coffre toyota previa
Toyota Previa 2003
toyota previa pourpre
Toyota Previa 1996

Toyota Previa d’occasion:  un look futuriste à peine dépassé

Le temps qui passe est souvent sévère avec les tentatives futuristes des époques révolues.

Mais le constructeur japonais, qui a misé sur l’innovation en s’inspirant pour nommer ce modèle du mot anglais « preview » (prévision, avant-première), semble avoir pensé à tout.

En effet, les lignes extérieures et intérieures à la fois inédites et sobres de la Previa ont traversé une génération sans subir l’outrage des ans : les courbes de la carrosserie trouvent un rappel dynamique, très fluide et parfaitement efficace sur la planche de bord, équipée de nombreuses fonctionnalités ergonomiques et intuitives, dont plusieurs commandes au volant.

Un grand monospace 7 places d’occasion tout confort

tableau de bord previa occasionLes sièges, tous individuels, sont recouverts d’un tissu très confortable, auquel il faudra faire attention car ce n’est pas la matière la plus résistante aux passagers de moins de 18 ans. L’accès à la troisième rangée se fait en rabattant le siège près de la porte, grande et coulissante, et demande certes un peu d’agilité.

Autrement, la Toyota Previa est un must sur le plan de l’habitabilité : ses 4.75 mètres de long pour 1.8 de large et 1.8 de haut (c’est l’un des plus grands monospaces sur le marché) s’ouvrent sur une garde au toit véritablement optimale, avec suffisamment de place pour les jambes les plus longues, et ce jusqu’à la troisième rangée. Enfin, au volant, la position surélevée amène confort et visibilité.

habitacle previa

Grand rangement… à l’ancienne

Résolument spacieux dans son dessin comme dans ses dimensions, ce monospace date de l’époque où l’on ne pouvait pas encore faire entrer les sièges dans le plancher.

Du coup, le système proposé pour agrandir le coffre a l’avantage, comme on l’a dit, d’assurer à cinq passager un vrai siège individuel, et une banquette agréable en rang 3, ringardisant avant l’heure certains strapontins d’appoint en cours dans des modèles plus récents, même s’il n’atteint pas la modularité d’un Renault Espace.

On est là dans une voiture destinée à transporter des passagers, pas dans un salon mobile. De plus, le plancher de ce monospace 7 places d’occasion est plat, et son grand coffre accueille pas moins de 515 litres de chargement, une réussite, et c’est sans compter le volume total : les sièges en troisième rangée se manipulent facilement, et se relèvent sur les côtés, et le rang 2 est escamotable pour dégager un volume de rangement de plus de 2920 litres, excusez du peu !

coffre previa

Les années 1990, années des baies vitrées automobiles

On aime particulièrement les grandes fenêtres et l’immenses toit vitré – en option – de la Previa, fidèles à l’air d’un temps qui visait à compenser les dimensions d’un monospace 7 places par une visibilité optimale, tout en ajoutant à son habitabilité une luminosité exemplaire.

Renault, Chrysler, Toyota, Citroën, Peugeot, Fiat, Lancia… tous les constructeurs qui ont commercialisé des monospaces familiaux 7 places dans les années 1990 ont opté pour des grandes entrées de lumières et un pare-brise aussi large que haut, ce que la Previa a poussé à la perfection.

Toyota Previa: tenue de route assurée

Un centre de gravité bas confère à ce modèle pourtant aussi large que haut une excellente tenue de route, sans tangage, et une bonne maniabilité pour un monospace 7 places aux dimensions renversantes.

Les amortisseurs sont peut-être un peu durs, mais les moteurs, choisis sur leurs rendements, lui donnent une excellente réactivité.

Du coup, sans oser la comparaison avec des voitures plus récentes, on peut tout de même reconnaitre à la Previa un dynamisme remarquable, réellement à l’avant-garde pour une voiture familiale d’occasion.

Il y a un bémol cependant : sa gourmandise. Eh oui Monsieur ! Propulser près de 2 tonnes avec autant de vigueur, il faut bien que cela se ressente quelque part… Avec une consommation moyenne de près de 11 litres au cent, la Previa nous rappelle qu’il n’y a pas si longtemps, l’approvisionnement en pétrole ne préoccupait guère les constructeurs automobiles, ni les conducteurs.

1 COMMENTAIRE

  1. […] Les dimensions sont restées les mêmes : 4.78 mètres de long pour 1.78 de large, garantissant une habitabilité remarquable et un très grand volume de chargement, particulièrement apprécié. Enfin, le pare-brise gigantesque et la hauteur de caisse apportent une visibilité optimale, ce qui faisait l’un des points forts de la Previa 1. […]

Comments are closed.