Opel Zafira C : la 3e génération de monospace 7 places signé Opel

Avec une régularité toute mécanique, la firme allemande a renouvelé son monospace 7 places en 2011, en sortant la Zafira C, aussi appelée Zafira 3.

Le design s’est fait racé et énergique, avec d’impressionnants optiques en boomerang qui la rendent immédiatement reconnaissable et une allure générale à la fois fluide et élégante. La Zafira B était déjà pas mal du tout, c’est dire si à notre avis la Zafira C est l’une des plus belles voitures familiales sur les routes de France.

Qu’on se souvienne de la Fiat Multipla, d’amusante mémoire à l’extrême opposé du spectre des voitures atypiques, qui, elle aussi, ambitionnait de ne ressembler à aucune autre, et qui finit par ne ressembler à rien, et l’on voit tout de suite que le choix du constructeur allemand s’est avéré autrement plus probant et inspiré. Voyons un peu quels sont les autres points forts du monospace familial de la marque à l’éclair.

Zafira 3: un chargement toujours exemplaire

Les dimensions intérieures de ce monospace et l’optimisation de l’espace ont de quoi faire rêver les familles nombreuses et les personnes amenées à transporter d’importantes quantités de matériel divers : de 152 litres en format 7 places, le coffre atteint 680 litres une fois les sièges du rang 3 rabattus dans le plancher, et 1860 litres au maximum de sa capacité. Le tout, s’il vous plaît, sur un sol parfaitement plat ! On ne change pas une équipe qui gagne, et on ne saurait que donner raison à la firme : rien ne justifiait d’améliorer ce qui était déjà si proche de la perfection !

monospace spacieux avec rangement vélos

A l’intérieur : modularité en veux-tu, en voilà

Et comme si ça ne suffisait pas, ajoutons que les sièges sont toujours individuels, toujours confortables même en rang 3, et, surtout, toujours aussi faciles à rabattre et à sortir du plancher, au point que nous avons tenté avec succès la manœuvre « encombrés » d’un bébé dans les bras. Du beurre ! On a envie de dire : « chapeau, les artistes ! »

Par ailleurs les lignes intérieures sont aussi dynamiques qu’à l’extérieur, notamment les poignées aux portières, ce qui fait de ce monospace 7 places un bel exemple de cohérence stylistique, qui plus est réussie. On aurait aimé des portes latérales coulissantes, sans conteste celles qui offrent le meilleur accès aux passagers arrière, mais franchement, l’ouverture des portes standard de la Zafira C est large et confortable.

coffre opel zafira 3Bon comportement sur la route

Ni sportive comme peuvent l’être les modèles de chez Peugeot, ni sévèrement pataude, l’Opel Zafira C offre un bon équilibre entre réactivité et suspensions, avec toutefois un bémol à signaler dans les reprises, probablement dû à un poids de 1800 kilos, ce qui est sensiblement plus imposant que ses concurrents.

A charge pleine, le bémol devient carrément un couac. Il est dès lors vivement recommandé de ne pas lésiner sur les moteurs puissants, faute de quoi vos nerfs risquent de payer sur le long terme le prix économisé à l’achat. La consommation en carburant s’en ressent également, avec une moyenne en circulation mixte de 7.5 litres au cent, ce qui résultera inexorablement en un malus sur la plupart des versions.

tableau de bord 2

Un monospace 7 places parfaitement sûr

Chez Okey, on a un faible pour le travail bien fait et bien ciblé, et donc on a un faible pour les différents modèles de monospaces 7 places de la firme allemande. Chez Opel, voyez-vous, ils ont ciblé quatre axes principaux, selon nous tous très aboutis, pour séduire les conducteurs : esthétique, habitabilité, modularité et sécurité.

En effet, très bien équipée en airbags, l’Opel Zafira C confère une conduite dans d’excellentes conditions de sécurité, ayant a obtenu la note maximale aux crash tests indépendants.

De plus, la direction assistée est à la fois intuitive et très fonctionnelle, et on manie aisément ce monospace pourtant étonnamment lourd. Aucun doute que cet atout achèvera de convaincre les parents…