Lorsque vous achetez une voiture d’occasion que ce soit à un professionnel ou à un particulier, il vous faut être vigilant et attentif. En effet, il est important de vérifier certains points pour être sûr de faire une bonne affaire !

Les 7 points de contrôle d’un véhicule avant achat

Les papiers du véhicule

Cela paraît évident pourtant certains particuliers vendent des voitures sans carte grise. Pour éviter tout problème ultérieur, notamment avec l’administration, il est conseillé ne pas acheter ce type de véhicule.

Le certificat d’immatriculation ou carte grise doit être au nom du vendeur avec son adresse actuelle. Par précaution supplémentaire, demandez une pièce d’identité au vendeur pour vérifier qu’il soit bien le propriétaire du véhicule.

Par ailleurs, contrôlez que la plaque d’immatriculation de la voiture correspond bien à celle inscrite sur le certificat.

Avant tout essai, il est préférable de vérifier les papiers administratifs du véhicule (carte grise etc).

Le numéro de série

C’est un détail qui a son importance, il vous faut confirmer le numéro de série de la voiture. Le premier se trouve sur la carte grise, les suivants sur le véhicule. Ils peuvent être à différents endroits, notamment sur la portière du conducteur, sur le châssis, ou encore sur le tableau de bord. Il s’agit d’une série (code NIV) de lettres et de chiffres assez conséquente, elle donne toutes les informations sur le véhicule.

Les numéros doivent tous être identiques, sinon il pourrait bien s’agir d’une voiture volée…

L’entretien de la voiture

Le contrôle technique doit dater de moins de 6 mois pour que la vente puisse se faire. Le cas échéant, relevez les défauts décrits par l’organisme de contrôle. Si une contre-visite a été demandée, vérifiez qu’elle a bien eu lieu après les réparations demandées.

Il est aussi important que le vendeur possède le carnet d’entretien du véhicule, celui-ci vous prouve s’il a bien été entretenu grâce à la régularité des visites.

De plus, obtenir les factures des réparations de la voiture permet de juger de l’état des consommables. En appréciant l’état d’usure, vous pouvez négocier le prix. En effet, des frais supplémentaires peuvent venir se greffer puisque certaines pièces doivent être changées au bout d’un certain nombre d’années ou de kilomètres.

Vous pouvez également simuler les coûts d’intervention en exigeant un devis en ligne via un simulateur d’entretien auto.

L’extérieur de la voiture

Après la partie administrative, il est temps de vérifier visuellement la voiture à l’extérieur. Pour cela, vous allez examiner la carrosserie avec minutie.

Il est évident que des rayures (même si elles peuvent diminuer le prix du véhicule) n’ont pas le même impact que des portières non alignées ou un coffre qui ferme mal. Cela peut être le signe d’une voiture accidentée. Si le vendeur ne vous l’a pas spécifié, vous êtes en droit de vous poser des questions sur son honnêteté.

Profitez-en pour vérifier l’état d’usure des pneus. Il faut une usure identique sur les deux pneus avant et les deux pneus arrière. Si cela n’est pas le cas, il peut y avoir un problème de parallélisme.

L’intérieur de la voiture

La propreté est subjective suivant les acheteurs ou les vendeurs. Par précaution, soulevez tout de même les housses pour voir si elles ne cachent pas de gros trous dans les sièges.

De plus, essayez toutes les commandes : phares, feux, chauffage, désembuage, warning, essuie-glaces, climatisation même l’autoradio doit être testé !

Ensuite, vérifiez qu’il n’y est pas de traces d’humidité dans la voiture à défaut il existe un problème d’étanchéité.

Scrutez le compteur, élément indispensable pour une négociation. Vous devez vous assurer qu’il n’a pas été trafiqué.

Enfin, contrôlez la présence d’une roue de secours, celle-ci peut s’avérer utile !

Sous le capot

Ouvrez le capot et scrutez les éventuelles fuites.

Commencez par l’huile, une odeur d’huile brûlée ou une coulée doivent vous dissuader d’acheter le véhicule.

Passez ensuite aux durits, aux bornes de batterie et au radiateur. Vous ne devez y trouver aucune substance ou liquide blanchâtre. Aucune fuite ne doit apparaître. Si tel est le cas, de nouveau, passez votre chemin. Ne prenez pas le risque de réparations importantes dans les mois qui suivent votre achat.

L’essai sur route

Dernier point important, il vous faut essayer la voiture. En effet, impossible de l’acheter sans la tester. Au cours de l’essai sur route, vous devez vérifier plusieurs éléments.

Soyez attentif au bruit du moteur, c’est un gage de bon fonctionnement du véhicule. Tout bruit suspect mérite de retenir votre attention.

Testez l’embrayage, la boîte de vitesses, les freins. Il peut y avoir une certaine usure des éléments qui sont à prendre en compte lors de la négociation du prix.

Pour finir, vérifiez la fumée d’échappement. Si elle est bleue ou blanche, n’achetez pas ce véhicule !

Comme vous le constatez lors de l’achat d’une voiture d’occasion tous les détails doivent retenir votre attention. Une mauvaise acquisition est signe de pertes financières voire d’accident. Si vous voulez être certain de l’état du véhicule, vous pouvez faire appel à un expert automobile qui vous secondera moyennant finance.

À présent, profitez pleinement de votre nouvel achat !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here